Location d’appartement : cuisine équipée ou aménagée ?

cuisine equipee

Partager cet article

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email

À l’exception des propriétaires institutionnels, peu de bailleurs se risquent encore aujourd’hui à proposer un appartement en location vide avec une cuisine entièrement vide : tous savent, ou entendent, qu’une location n’est pas éternelle et que les locataires n’ont plus envie d’investir dans une installation coûteuse pour une durée parfois limitée. Mais la question qui subsiste est : “Faut-il équiper une cuisine déjà aménagée de placards de tous les électroménagers ou n’est-ce pas nécessaire pour attirer des locataires ?”

Parmi ces derniers, la plupart seront évidemment satisfaits de pouvoir s’installer dans un appartement sans avoir à passer par la case Darty. La perspective de séduire une clientèle en attente de prestations toujours plus élevées ne doit pas faire oublier que la gestion des réparations peut s’avérer déplaisantes pour les deux parties. Par ailleurs, certaines cuisines s’accommodent mal d’être présentées avec des réservations en attente d’équipements, notamment les si prisées cuisines “américaines”.  Mais quelles sont les implications pour les propriétaires ?

Mis à part l’investissement financier, il faut savoir que le bailleur est tenu de remplacer des équipements défaillants ou de payer les réparations importantes (voir le décret de 1987 sur les réparations locatives qui précise que le locataire n’assure que l’entretien courant et les menues réparations) et c’est cet aspect qui peut légitimement l’inquiéter, n’ayant pas de moyen de contrôler la bonne utilisation des équipements.

Deux réponses sont à retenir pour cette question :

Soit les équipements sont neufs et pourvus d’une extension de garantie mettant à l’abri des discussions éventuelles entre bailleur et locataire pendant une période longue,
Soit les équipements, bien que récents, ne sont plus couverts par une garantie et le bailleur a alors intérêt à mettre ces derniers à disposition du locataire et lui laisser la responsabilité des réparations, menues ou non, ainsi que les éventuels remplacements.

La meilleure réponse à cette question sera apportée au cas par cas, en fonction de la taille de l’appartement, de la clientèle susceptible de louer, et de l’âge…des équipements !

Partager cet article

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
Close Menu

Abonnement newsletter

Je souhaite m’abonner à la newsletter d’information de l’agence Nicolas Devillard Immobilier.